STRONTIUM

Strontium, élément métallique de symbole Sr, chimiquement réactif, malléable et ductile. Dans le groupe 2 (ou IIa) du tableau périodique, le strontium fait partie des métaux alcalinoterreux. Son numéro atomique est 38.
Le strontium métallique fut isolé pour la première fois par le chimiste britannique sir Humphry Davy en 1808!; l'oxyde avait été identifié plus tôt, en 1790. Le strontium a une couleur argentée lorsqu'il vient d'être coupé. Il s'oxyde rapidement à l'air et réagit avec l'eau pour produire de l'hydroxyde de strontium et de l'hydrogène gazeux. Comme les autres métaux alcalino-terreux, il est préparé en transformant le carbonate de strontium ou le sulfate de strontium en chlorure, qui sont électrolysés pour obtenir le métal. Le strontium fond vers 769!°C, bout vers 1 384!°C, a une densité de 2,6 et une masse atomique de 87,62.
Dans la nature, on ne trouve jamais le strontium à l'état d'élément, mais principalement sous forme de strontianite SrCO3 et de célestite SrSO4. Le strontium est le 15e élément le plus abondant dans la croûte terrestre et on le trouve en général en petites quantités. Les plus grandes quantités sont exploitées dans des gisements du Mexique, d'Angleterre et d'Écosse. Émettant une couleur rouge éclatante lorsqu'il est brûlé à l'air, le strontium est utilisé dans les feux d'artifice et les balises des chemins de fer. La strontiane (oxyde de strontium), de formule SrO, est utilisée pour extraire le sucre de la mélasse de betterave. Un isotope radioactif de l'élément, le strontium 85, est utilisé dans la détection du cancer des os. Le strontium-90 est l'un des isotopes radioactifs les plus dangereux en raison de sa durée de vie particulièrement longue (27,7 ans). Il se dépose sur la Terre au cours des retombées radioactives dues aux explosions d'armes nucléaires.

© 2003-2004 Groupe 18 .
Tous droits réservés .